Elevage passionné de lévriers Azawakh en France depuis 1987... Pages dynamiques du site www.azawakh.fr

samedi 10 septembre 2016

Un peu d'histoire de mon élevage : Anza Layla

   Il était une fois, Anza Layla (c'est le début d'une longue histoire ...) qui est née au Sahel, au nord-est du Burkina Faso, juste à la frontière du Mali et du Niger, exactement là d'où provient aussi DARKOYE SIDI, un des tout premiers Azawakhs qui est à l'origine de tous les Azawakhs actuels. Elle m'a été offerte, au cours d'un séjour au Sahel en 2007, alors qu'elle n'était âgée que de quelques semaines. Après avoir beaucoup voyagé, elle a finalement été confirmée en France et inscrite à Titre Initial au Livre des Origines Françaises.
   Layla est une chienne vraiment sympa, de caractère aimable, enjouée, sociable et facile. 

Anza Layla
Anza Layla à l'âge de 5 mois
   Mon but en important un chien du "pays" est d'apporter une plus grande diversité génétique à la race Azawakh qui n'était fondée, en Europe, que sur huit chiens seulement. Il n'est pas question de faire reproduire à outrance ce chien, mais d'insuffler de nouveaux gènes en effectuant une sélection parmi les chiots pour ne garder à la reproduction que ceux qui seront de la meilleure qualité du point de vue morphologique, en matière de santé et de caractère pour la race. 

  
 Layla n'a eu qu'une seule portée dont le père est Bem Bésédé de Garde-Épée. 


Bem Bésédé de Garde-Épée
Puisqu'il n'était pas prévu de faire porter Layla de nombreuses fois, le choix s'est porté plus précisément sur lui car je soupçonnais Layla de porter un gène particulier concernant sa couleur, dont BemBé était peut-être porteur lui aussi. Comme cela s'est toujours fait dans le monde de l'élevage avant d'avoir des tests ADN, le seul moyen de vérifier si ces chiens étaient porteurs du même gène de couleur, était de les marier ensemble pour tenter de faire "ressortir" cette couleur transmise par un gène récessif. Puis, ensuite pouvoir valider un test ADN avec un laboratoire pour identifier et pouvoir gérer ce gène au sein de la race. Ce qui a été fait par mes soins avec l'aide du laboratoire Antagène.

   Layla a mis bas de ses cinq chiots très facilement, en seulement deux heures, et a été une mère exemplaire. Au sein de la portée, deux chiots, Dimoun un mâle, et Dassine une femelle, étaient particulièrement prometteur en ce qui concerne la morphologie, la texture de peau et de poil et le caractère. Ils ont été choisis comme futurs reproducteurs car ils rassemblaient le plus de critères intéressants par rapport au standard. Les autres mâles ont été vendus comme chiens de compagnie et castrés (et non pas vendus des milliers d'euros aux USA comme rapporté, parmi d'autres mensonges, par certains ex-dirigeants du club de race à la SCC, pour me faire interdire d'élevage et confisquer mon affixe...).


Dassine de Garde-Épée
Dassine, de couleur rouge avec des bringeures noires, est malheureusement décédée accidentellement avant d'avoir pu donner une descendance chez sa propriétaire en Espagne. Quant à Dimoun, de couleur sable ivoire, il a bien été confirmé mais refusé en appel par le comité directeur du club de race pour le motif farfelu suivant : couleur non conforme car bleu aux yeux bleus !!!


Dimoun de Garde-Épée
Lorsque j'ai présenté Dimoun au jury d'appel qui siégeait, bien-entendu, à la Nationale d'Élevage du club de race (sic ! juge et partie), il a finalement bien été refusé définitivement à la confirmation, donc à la reproduction en France, pour le seul motif possible car ses yeux sont de couleur ambre clair : "Oeil trop clair voire pâle d'oiseau de proie" ! Jugement absolument stupide d'un point de vue du patrimoine génétique futur de la race Azawakh ! 


Les yeux trop clairs de Dimoun
   C'est une honte, et il est bien évident qu'il s'agissait uniquement de me nuire au lieu de réfléchir à l'opportunité de l'apport de nouvelles lignées et au devenir de la race. Des personnes destructrices, négatives, jalouses, acariâtres, incompétentes, qui ne savent pas gérer un club de race, ni une population canine, n'ont rien à faire à la tête d'organisations importantes...
   Dimoun a ensuite été cédé à une éleveuse en Norvège où il a été inscrit sans problème au livre des origines. Elle pouvait donc élever une portée issue de Dimoun pour permettre de ne pas perdre cette lignée de Layla. Nous avons mis en place ce que l'on nomme une "cession de portée" au profit de cette éleveuse auprès de la société canine norvégienne (NKK). C'est à dire que je lui ai cédé Dahane, une de mes chiennes, le temps d'élever une portée avec Dimoun comme père. Les chiots sont nés le 20 octobre 2012. 


Championne ES-LSP Kesan oult Dahane
De cette portée est née notre Kesan oult Dahane, la seule femelle, qui vit chez nous et qui est devenue Championne de France des Expositions de Beauté, Championne d'Espagne de Beauté, Championne de Poursuite à Vue sur Leurre 2015, et Lauréate Beauté-Performance. Pourtant, les mêmes personnes à la tête du club ont une fois de plus tenté de nuire en essayant de faire interdire la confirmation de Kesan en France...
Son frère Deket, en Norvège, et est devenu Champion de Norvège et Vainqueur Nordic.

Voici donc la descendance de Anza Layla :

Pedigree en ordre inversé de Anza Layla
née le 12-10-2006
Générations: 23, 4, 5678910
×  De Garde-Epee Bem Bésédé, M, fawn brindle, 2006-11-19, [rev] [p]
        De Garde-Epee Daris, M, sand, 2008-10-21  
De Garde-Epee Dasenti, M, sand, 2008-10-21,   
De Garde-Epee Dassine, F, red brindle, 2008-10-21,  [p]
De Garde-Epee Démer, M, sand, 2008-10-21,   
De Garde-Epee Dimoun, M, sand, 2008-10-21,  [rev] [p]
          × De Garde-Epee Dahane, F, red, 2008-07-28,  [rev] [p]
                Sidi-Himmi ag Iblis, M, red,   
                Deket-Hederret ag Éberhey, M, red, 2012-10-20,   
                Hennun ag Echchitan, M, fawn, 2012-10-20,  
                Kesan Oult Dahane, F, fawn, 2012-10-20,  [p]
                Meekoh Agaï ag Ézerif, M, fawn, 2012-10-20,  

Alors que des éleveurs font un travail de fond difficile et coûteux, un travail de sélection pour la race, à partir de nouvelles lignées avec d'excellents résultats, puisque les descendants se font remarquer aussi bien sur les rings d'expositions que sur les parcours de travail, d'autres éleveurs jaloux, moins aventureux, s'acharnent à détruire le travail des premiers. Le comble c'est qu'il arrive bien souvent qu'ils profitent des résultats du travail des premiers, avec des descendants exceptionnels, tout en dénigrant les éleveurs à l'origine du travail fait en amont... 

Je tiens à remercier tous les propriétaires, éleveurs, vétérinaires et juges, tous les passionnés, qui m'ont soutenue et aidée d'une façon ou d'une autre.

En conclusion, je souhaite longue vie à ma gentille Layla, à ses enfants, petits-enfants, arrière-petits-enfants, etc.. et beaucoup de joies et de plaisirs à leurs propriétaires !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire