Elevage passionné de lévriers Azawakh en France depuis 1987... Pages dynamiques du site www.azawakh.fr

19 janvier 2021

Découverte du gène impliqué dans le masque inversé chez l'Azawakh

   Certains Azawakhs possèdent un masque inversé, c’est à dire une couleur plus claire que le reste du pelage qui englobe le museau et s’étend jusque derrière les yeux. 

TAKELLAOUT n'AFA Adhou

   Cette particularité est appelée « grizzle » chez le Saluki ou « domino » chez l’Afghan.

On pensait que ce masque inversé, bien que la plupart du temps moins marqué que chez ces autres lévriers, pouvait être l’effet du même gène que pour le Saluki ou l’Afghan.

   En 2010, une étude canadienne visant à rechercher le gène Grizzle chez le Saluki permettait de découvrir le gène, nommé « EG » (du locus E et G pour Grizzle), responsable de ces masques inversés.
Il a été prouvé qu’il est aussi responsable du Domino chez l’Afghan et le Barzoï. Mais aucun des Azawakhs testés depuis ne portait ce gène EG.


Par ailleurs, chez l’Azawakh ce masque est associé à une couleur plus claire de la partie ventrale et à l’intérieur des membres jusqu’à former un liseré clair sur leurs bords. Particularité que l’on retrouve chez les Akita Inu, chez qui cette couleur est désignée sous le terme d’Urajiro ou « countershading » en anglais.

Ayant eu il y longtemps, et ayant encore, plusieurs Azawakhs avec ces marques, je pensais que l’Azawakh partageait peut-être cette particularité avec l’Akita Inu, le Lundhund ou le spitz.

Tidémit - masque inversé sur la couleur fauve bringé
le bord des oreilles porte aussi un liseré plus clair
  Une étude antérieure portant sur des spécimens archéologiques de chiens préhistoriques de plus de 10 000 ans a identifié une variante partiellement récessive dans le gène MC1R, associé aux couleurs fauves, qui pourrait avoir influencé la couleur du pelage des premiers chiens domestiques.

   Suite à cette découverte, des chercheurs finlandais ont mené dernièrement une étude à grande échelle qui a permis de mettre en évidence que cette variante très ancienne nommée « eA » (pour e Ancien), probablement une des plus ancienne mutations de couleurs depuis la domestication du loup, était responsable des masques Grizzle/Domino inexpliqués jusque là.

   Maintenant, depuis décembre 2020, il est possible de tester pour cette variante appelée Widow’s Peak ( pointe de veuve ) en référence à la forme ^^ du masque inversé au-dessus des yeux.

   Evidemment, je souhaitais rechercher si les marques Grizzle/Domino présentes chez nos Azawakhs pouvaient trouver leur origine dans cette ancienne variante eA.

 J’ai donc fait faire le test pour 3 des filles de Tidémit et Ferren.
Et il s’avère qu’elles sont toutes les trois porteuses de ce gène variant et que leurs couleurs sont très vraisemblablement dues à ce très ancien variant du gène E.
Le mystère est presque levé car il reste encore quelques détails d’intensité de couleur à comprendre…

Rachel-Ouêl de Garde-Épée

   Le masque Grizzle/Domino de Rachel est très marqué et évident. Pourtant elle ne porte qu’une copie du variant associée à la couleur fauve, qui seul d’après l’étude, ne devrait pas permettre l’expression de ses marques. Il y a encore à creuser un peu de ce côté…

Roukine de Garde-Épée & Roumsett de Garde-Épée

   Ses deux sœurs portent deux copies du variant, associé à la couleur fauve pour Roukine et la couleur sable pour Roumsett. C’est l’association avec ce double variant qui leur donne leur couleur plus claire, les masques maintenant quasiment indécelables alors qu’ils se voyaient lorsqu’elles étaient bébé, et avec des pigmentations pâles.

Bébé Roumsett de Garde-Épée - son masque inversé (Widow's peak) est bien visible

Plus tard, mariées à un mâle fauve « classique », elles reproduiraient sûrement des couleurs comme Rachel ou fauve tout à fait classiques. 

Résultat du test couleurs pour Roukine
En dépit de sa couleur claire, elle ne porte pas la Dilution, seulement le Fauve, porteuse de Sable et possède deux copies du gène Fauve Ancien "eA"

L’avantage des tests génétiques à notre disposition est qu’ils permettront de connaître une partie de la génétique des reproducteurs, qui va en s’enrichissant avec le temps qui passe, et de faire les choix d’élevage souhaités.

Voici l’intégralité de l’article sur l’étude finlandaise :

https://cgejournal.biomedcentral.com/articles/10.1186/s40575-020-00095-7

Et quelques explications sur cette couleur :

https://www.wisdompanel.com/app/home/traits/tests/ancient-red-ea

Corine Lundqvist
Azawakhs de Garde-Épée

Aucun commentaire:

Publier un commentaire