Elevage passionné de lévriers Azawakh en France depuis 1987... Pages dynamiques du site www.azawakh.fr

02 décembre 2020

P'Emmah Kel Az'Amour - Difficile début de vie

 Voici quelques photos prises ces derniers jours de Emmah Kel Az’Amour, la fille fauve de Timidiwa et de Effûdegh Eheren-en-Tufat qui est finalement restée chez nous. 

P'Emmah Kel Az'Amour - 11 mois

P'Emmah Kel Az'Amour - 11 mois

P'Emmah Kel Az'Amour - 11 mois

  C’est l’occasion de vous raconter son incroyable et difficile histoire et les raisons pour lesquelles Emmah n’a pas pu être proposée à l'adoption au cours de ses premiers mois de vie.

A l’âge de 5 jours Emmah s’est mise subitement à geindre et à se plaindre en rampant autour de sa mère. Toute la nuit elle a pleuré sans que j’en comprenne la raison. 

P'Emmah Kel Az'Amour - 5 jours


Je dors toujours près des bébés les 10 premiers jours après leur naissance afin de pouvoir intervenir en cas de problème. Parfois cela arrive que les chiots aient faim dans le cas de portées nombreuses ou qu’ils aient mal au ventre, comme les bébés humains.
Mais dans son cas, les plaintes étaient visiblement des plaintes de douleur.
Très rapidement des hématomes sont apparus au ventre et à l’intérieur de la cuisse. 

Jamais je n'ai vécu ce genre de problème en plus de 30 années d'élevage.

P'Emmah Kel Az'Amour - 5 jours

 Sur consultation vétérinaire elle a été immédiatement mise sous antibiotique.

L’évolution avait l’air d’aller dans le bon sens puisqu’elle ne se plaignait plus et semblait aller mieux.
Mais, malheureusement les hématomes se sont transformés en nécroses et de grands lambeaux de peau sont tombés pour laisser place à de grands « trous ». 

 

 Je l’ai donc séparée de sa mère pour éviter qu'elle ne lui fasse la toilette et l'ai mise à téter avec sa mère sous surveillance, quand c’était possible, et biberonné le reste du temps.


Nous avions décidés, avec le corps médical, de soigner les plaies en attendant juste assez de temps pour que les « trous » se referment suffisamment pour ensuite mettre en place une chirurgie réparatrice là où c’était possible et nécessaire.
Petit à petit, et au fur et à mesure des semaines, les trous se sont refermés mais dans le plis de l’aine s’est formé une bride cicatricielle qui se déchirait à chacun de ses mouvements, sauts ou jeux, et qu’elle entretenait par léchage. Il n’était pas possible de laisser une collerette durant des semaines à un jeune chiot en croissance et plein de vie.


Par moment Emmah boitait et posait difficilement la patte. De plus, la bride du plis de l'aine limitait l'extension de la hanche à 140°.
Lorsque le chirurgien a examiné Emmah, à l'âge de 3,5 mois, afin de mettre en place la chirurgie réparatrice, il a mis en évidence qu’elle présentait une arthrite septique du genou. Donc, une infection qui n’était pas localisée uniquement au niveau de la peau, mais bien plus profonde et qui n’était pas enrayée.
Il a donc fallu mettre en place un traitement antibiotique, soit huit longues semaines de souffrances supplémentaires pour elle, avant d’envisager la chirurgie !


Finalement, le traitement est venu à bout des bactéries et Emmah a pu être opérée en clinique spécialisée le 10 juillet, soit à l’âge de 6 mois. Le plis de l'aine a dû être retiré de façon extensive en laissant une longue suture de 50 cm, du genou aux premières côtes. 

 

 

 

 Bien sûr, comme c'était un chiot et qu'elle avait de l'énergie à revendre et besoin de s'occuper, la collerette mise en place au moment de la chirurgie a été mangée quelques jours plus tard et comme elle était trop petite pour son long cou elle a aussi pu arracher quelques points de suture... Il a fallu lui mettre un "abat-jour" qu'elle a aussi réussi à malmener !

 

Comme elle devait garder la collerette encore 3 semaines et nécessitait une attention et des soins réguliers et que nous attendions deux portées de chiots, nos amies Hortence et Anné-Ségolène nous ont gentiment proposées de la chouchouter le temps pour nous de pouvoir la reprendre dans de bonnes conditions. 

 

 

Elles ont été formidables avec Emmah ( qui n'avait droit qu'au repos stricte et impératif, la pauvre ) et nous les remercions chaleureusement et du fond du cœur. 💖



  Toutes ses souffrances et misères font maintenant parties du passé et elle a transformé son énergie, sa joie de vivre et sa force de caractère de battante en jeux et courses folles avec sa maman et autres copines de la maison.

Emmah, 11 mois, soumise devant avec sa maman Timidiwa

Emmah, 11 mois, avec sa maman Timidiwa

Emmah, 11 mois, avec sa maman Timidiwa

Emmah, 11 mois, avec sa maman Timidiwa


Emmah, 11 mois


Emmah, 11 mois

Aucun commentaire:

Publier un commentaire